D’abord, choisir une cage adaptée à la taille de votre chiot. Si elle est trop grande, le chiot éliminera dans celle-ci. Si vous achetez d’emblée une cage pour un chien de taille adulte, restreignez l’espace intérieur en fonction de la taille du chiot. À l’âge adulte, le chien devrait pouvoir se tenir debout et se retourner dans sa cage.

Mettre une gâterie dans la cage ou un kong. Nourrir le chiot dans sa cage. La cage doit devenir un lieu non menaçant, fréquenté initialement sur une base volontaire et qui contient de belles surprises. Au début, laissez la porte ouverte puis graduellement, fermez la porte quelques secondes et augmentez très graduellement le temps passé dans la cage. Se rappeler qu’une cage introduite graduellement et de façon positive, deviendra pour le chien un refuge, une sécurité. Si le chiot gémit, jappe, pleure; l’ignorer. Attendre qu’il soit calme avant d’ouvrir la porte de la cage. On peut aussi placer une couverture sur celle-ci et attendre que le chien se calme.

Jeu :

Placez une gâterie au fond de la cage

Placez le chien devant sa cage et le retenir

Lorsque le chien renifle et semble vouloir rejoindre la gâterie, lui dire un commandement tel : « va dans ta cage » et le relâcher vers celle-ci. Répétez à quelques reprises (3 ou 4 fois).

Ensuite, sans mettre de gâterie dans la cage, tenir le chien devant celle-ci. Dès qu’il regarde vers sa cage, le relâcher en disant « va dans ta cage » et lancer une gâterie dans le fond de celle-ci. Répétez 3 ou 4 fois.

Par la suite, augmentez la distance avec la cage et récompensez dès que le chien entre dans celle-ci.

La cage devient un lieu amusant et offrant de belles récompenses! Ne jamais se servir de la cage comme une punition et ne jamais punir un chien qui s’est « échappé » dans la cage

Si, malgré le travail d’introduction à la cage, le chien démontre des signes de stress dans la cage tels gémissements, aboiements, hypersalivation, tentatives de sorties, mictions, défécations, il faudra évaluer s’il ne présente pas un état anxieux sous-jacent demandant une intervention spécifique.